Club de lecture familiale

 

Le Middle Grade Fiction Family Book Club de la bibliothèque de Lennoxville

Une activité mensuelle pour enfants et familles

Les enfants et les parents sont invités à participer à une rencontre amusante et informelle destinée à susciter l’enthousiasme pour les livres et la lecture. Il y aura des jeux et des activités, et les participants seront invités à partager ce qu’ils ont lu récemment.

Chaque deux mois, enfants et les parents sont invités à lire un livre sélectionné, pour ensuite se réunir à la bibliothèque le dernier vendredi du mois pour approfondir l’histoire et partager leur vision et leurs idées. Les familles sont encouragées à lire le livre de la manière qui leur convient le mieux, puis à se montrer prêtes à discuter et à partager. Toutes les familles sont les bienvenues, même si vous n’avez pas terminé le livre avant la réunion. Les frères et sœurs plus jeunes ou plus âgés sont également les bienvenus.

Ce club se déroulera principalement en anglais, mais, comme toujours, les participants de tous les horizons et compétences linguistiques sont les bienvenus.

La bibliothèque disposera d’au moins 2 exemplaires de chaque livre (disponible pour prêt), d’autres peuvent être commandés par le service inter-bibliothèque. Ces derniers doivent être commandés le plus rapidement possible, idéalement 6 semaines avant la rencontre. La librairie Black Cat Books propose aussi des exemplaires de ces livres à prix raisonnable.

Plusieurs livres dont nous parlerons existent en version française aussi.

Cliquez ici pour vous inscrire, ou contactez la bibliothèque.

VOICI LE CALENDRIER POUR 2022-2023

Jeudi 29 septembre, 6h30-8h30

Discussion de Finding Langston de Lesa Cline-Ransome (en anglais)

Lorsque la mère de Langston, 11 ans, meurt en 1946, son père et lui quittent l’Alabama rural pour la « brown belt » de Chicago, dans le cadre de ce que l’on a appelé la Grande Migration. Ils se sentent seuls dans le petit appartement qu’ils occupent tous les deux et, à l’école, Langston est malmené. Mais son nouveau foyer a une chose fantastique. Contrairement à la bibliothèque réservée aux Blancs en Alabama, la bibliothèque publique locale accueille tout le monde. Là, en se cachant après l’école, Langston découvre un autre Langston, un poète dont il apprend qu’il a suffisamment inspiré sa mère pour qu’elle donne son nom à son fils unique.

SVP vous inscrire à l’avanceCliquez ici

OCTOBRE

Jasette ouverte

Venez partager ce que vous avez lu et écouter les suggestions des autres. Pas d’inscription nécessaire

NOVEMBER

Discussion de Orphie’s Ghosts de Justina Ireland

(en anglais)

Ophelia Harrison vivait dans une petite maison de la campagne géorgienne. Mais c’était avant la nuit de novembre 1922, et l’acte cruel qui lui a enlevé sa maison et son père. C’est cette même nuit qu’Ophie a appris qu’elle pouvait voir les fantômes.

Maintenant, Ophie et sa mère vivent à Pittsburgh avec des parents qu’elles connaissent à peine. Dans l’espoir de gagner assez d’argent pour obtenir leur propre logement, maman a trouvé à Ophie un emploi de femme de chambre dans le même vieux manoir où elle travaille.

Le manoir de Jonquille, comme la riche famille Caruthers qui le possède, est hanté par les souvenirs et les préjugés du passé – et, comme Ophie le découvre, par des fantômes aussi. Des fantômes qui ont leurs propres amours, leurs haines et leurs désirs, des fantômes qui ont fait du tort aux autres et des fantômes qui ont eux-mêmes été lésés. Et alors qu’Ophie se lie d’amitié avec un esprit dont la vie s’est terminée soudainement et injustement, elle se demande si elle ne pourrait pas l’aider, même si elle se rend compte que le manoir des Jonquilles recèle peut-être plus de secrets qu’elle ne l’avait prévu.

SVP vous inscrire à l’avanceCliquez ici

JANVIER

Jasette ouverte

Venez partager ce que vous avez lu et écouter les suggestions des autres. Pas d’inscription nécessaire

 

FEBRUARY

Discussion de

Other Words for Home de Jasmine Warga

(en anglais)

Jude n’a jamais pensé qu’elle laisserait derrière elle son frère aîné et son père bien-aimés, de l’autre côté de l’océan, en Syrie. Mais lorsque la situation devient explosive dans sa ville natale, Jude et sa mère sont envoyées à Cincinnati chez des parents.

Au début, tout semble trop rapide et trop bruyant en Amérique. Les films américains que Jude a toujours aimés ne l’ont pas vraiment préparée à commencer l’école aux États-Unis et à sa nouvelle étiquette de « Moyen-Orientale », une identité qu’elle n’a jamais connue auparavant. Mais cette vie apporte aussi des surprises inattendues : de nouveaux amis, une toute nouvelle famille et une comédie musicale à l’école pour laquelle Jude pourrait bien faire un essai. Peut-être que l’Amérique est aussi un endroit où Jude peut être vue comme elle est vraiment.

SVP vous inscrire à l’avanceCliquez ici

MARS

Jasette ouverte

Venez partager ce que vous avez lu et écouter les suggestions des autres. Pas d’inscription nécessaire

APRIL

Discussion de

Show me a Sign de Ann Clare Lezotte

(en anglais)

Mary Lambert s’est toujours sentie en sécurité et protégée sur sa chère île de Martha’s Vineyard. Son arrière-grand-père était un des premiers colons anglais et le premier insulaire sourd. Aujourd’hui, plus de cent ans plus tard, de nombreuses personnes – dont Mary – sont sourdes et presque tout le monde peut communiquer en langue des signes. Mary ne s’est jamais sentie isolée. Elle est fière de sa lignée.

Mais des événements récents ont apporté un vent de changement. Le frère de Mary est mort, laissant sa famille brisée. La tension monte entre les colons anglais et le peuple Wampanoag à propos de litiges fonciers. Et un jeune scientifique rusé est arrivé, espérant découvrir l’origine de la surdité prévalant sur l’île. Sa volonté maniaque de trouver des réponses fait bientôt de Mary un « spécimen vivant » dans une expérience cruelle. Sa lutte pour se sauver est au cœur de ce roman.

SVP vous inscrire à l’avanceCliquez ici

MAI

Jasette ouverte

Venez partager ce que vous avez lu et écouter les suggestions des autres. Pas d’inscription nécessaire